Excerpt for Le grand secret de Cochon by , available in its entirety at Smashwords




Le grand secret de Cochon


Par Jackie Small



Illustré par: Mar Fandos

www.freelancer.com


Traduit par: Transland

www.fiverr.com





Copyright © 2016 by Jackie Small


Les droits de Jackie Small en tant qu’auteur de cette œuvre sont protégés dans le cadre de la loi sur le copyright, les designs et les brevets de 1988. Tous droits réservés. Aucune exploitation n’est autorisée, que ce soit sous forme de publication, de reproduction, de stockage dans un système de récupération ou de transmission, de circulation dans n’importe quelle forme ou pour n’importe quel motif, sans l’autorisation écrite de l’auteur, sous peine de poursuite.






A Ian et Freya




Cochon s’est réveillé très tôt. Il fit un pas prudent hors de la grange et vérifia les conditions météorologiques. “Ça va être une belle journée”, dit-il en rentrant dans son enclos, “Même si l’herbe est toujours boueuse à cause de la pluie intense d’il y a deux jours.”

Cochon était excité, et il avait une bonne raison pour l’être.



Á ce moment, l’agriculteur entra dans la grange, et vérifia chaque rangée de cochons en passant. Il s’arrêta au rang de Cochon et lui parla. “Peut-être que je devrais commencer à me rappeler de verrouiller l’enclos”, dit-il à son épouse qui était rentrée dans la grange pour l’aider. “Tous les matins, tu jettes un coup d’œil à l’extérieur. Tu ne t’enfuis jamais. Si je ne m’y connaissais pas, je penserais que tu vérifiais simplement la météo !”

“Ne sois pas stupide, Henri”, rigola sa femme. “Passes moi de l’eau pour que je remplisse les auges.”



Une fois que le fermier et son épouse finnisèrent, ils ouvrirent les enclos pour laisser les animaux courir et jouer dehors.



Dans l’étable des vaches qui se trouvait en face, Vache était presque prête à aller à la salle de traite. Sur le chemin, elle remarqua le comportement étrange de Cochon et le dit à ses amis.

“Que veux-tu dire par 'étrange' ?” demanda Anita, la vache aînée.

“Vous savez, il regardait... secrètement... par-dessus ses épaules pour vérifier que personne ne le suivait”, dit Vache.



“Eh bien, tu sais que les cochons sont étranges”, dit Anita.

“Oui, mais c’est différent. C’est comme s’il cachait quelque chose.”

“Qu’est-ce qu’un cochon pourrait éventuellement cacher ?” dit Anita en riant. “Peut-être qu’il cache une réserve d’argent humain, et il est en train d’économiser pour acheter une ferme pour lui tout seul !”



Vache regarda le plancher, humiliée, alors que les autres vaches riraient, peut-être en pensant qu’elle était elle aussi très bizarre.

Agneau, qui jouait près de la salle de traite, entendit les vaches parler. Elle a eu pitié de vache vu que personne ne la croyait, mais elle la croyait. Elle se demandait ce que Cochon pouvait cacher. Curieusement, elle est partie le chercher.



Elle regarda dans les enclos des cochons, les étables, les poulaillers et les enclos des chevaux, mais ne trouvait Cochon nulle part. Elle parcouru les vastes terrains et était à des kilomètres des autres animaux quand elle vit quelque chose du coin de l’œil. “Cochon !” cria-t-elle.



Cochon sortit d’un hangar isolé, ancien et poussiéreux situé au fond de la basse-cour. Soucieusement, il regarda dans la direction de la voix et fut soulagé de voir qu’il s’agissait d’Agneau. Il courut vers elle avec enthousiasme.

“Agneau ! Qu’est-ce que tu fais ici ?”



“Bonjour, Cochon. Je me demandais ce que tu faisais. J’ai entendu Vache raconter à ses amies qui tu agissais d’une manière étrange.”

Cochon regarda autour de lui pour s’assurer que personne d’autre n’était là. “Est-ce que tu peux garder un secret ?”



Les battements de cœur d’Agneau ont commencé à accélérer. Elle regarda Cochon avec une expression vitrée au fur et à mesure que l’excitation et l’émerveillement l’absorbait. De plus, elle était choquée que ce dernier ne cherchait pas à nier son comportement.

“Agneau, est-ce que tout va bien ?” demanda Cochon, toujours attendant sa réponse.



Agneau sortit de sa rêvasserie “Excuse-moi, Cochon. Oui, je peux garder un secret.”

“Bien”, dit Cochon. “Je ne veux pas que les humains le découvrent.”

“Découvrir quoi ?” demanda Agneau.

“Viens ici et jette un coup d’œil”, dit Cochon. “C’est ma maison maintenant. Elle n’a pas été utilisé par le fermier ou sa famille pendant des années !”



Agneau entra par une petite brèche dans l’ancienne porte infestée en bois de la grange, et son enthousiasme se transforma en perplexité. “Oh”, dit-elle en regardant autour d’elle. “Je ne veux pas te blesser, Cochon, mais qu’est-ce que tu peux aimer dans un endroit pareil ?”



Des toiles d’araignées couvraient le plafond et pendaient de partout, des amas de paperasse et de vieux vases aux équipements agricoles cassés. Des araignées de toutes les tailles courraient d’un coin à l’autre. Tout était vieux, poussiéreux et inutilisable.



“Regarde par ici”, souligna Cochon.

Les yeux d’Agneau suivirent le pied de Cochon qui pointait vers un objet de couleur orange posé sur le sol sous une pile d’ordures, et elle se trouva incapable de déterminer ce qu’elle était en train de regarder. Elle se tourna à nouveau vers Cochon. “Qu’est-ce que c’est ?” demanda-t-elle.



“C’est mon skateboard !” dit Cochon. “Les petits-enfants du fermier avaient l’habitude de jouer dans cet grange, jusqu’au jour où lui et sa femme la replissèrent complètement d’ordures. Les enfants n’avaient plus le droit d’y rentrer et je pense qu’ils ont dû oublier leur skateboard. Il sera ici si jamais ils reviennent pour le récupérer. Mais d’ici là, je joue avec à chaque fois que j’en ai l’occasion.”

“Waouh”, dit Agneau. “Comment ça marche ?”



“Je vais te montrer.” Cochon se faufila dans une brèche dans le désordre, et de toutes ses forces, commença à soulever le tas d’ordures qui cachaient le skateboard.

Agneau regardait Cochon balancer furieusement les ordures de droite à gauche.

“C’est bon Agneau”, dit Cochon, dansant pour maintenir le skateboard au-dessus de sa tête. “Je l’ai !”



Agneau ferma les yeux, il était sûr que Cochon serait enterré si tout tombait sur lui, mais il réussit à sortir le skateboard avec son pied et il le fit rouler à travers la brèche. Il jeta les déchets sur l’un des côtés et courut dans le sens contraire en toute sécurité.

“Regarde, c’est du gâteau !” dit Cochon, à bout de souffle.

L’excitation d’Agneau revint dès qu’elles quittèrent hangar. “Montre-moi Cochon, montre-moi !”

“Il ne fonctionne pas sur l’herbe”, dit Cochon. “Je vais te conduire au goudron et nous pourrons jouer avec.”



À la surprise d’Agneau, elle se retrouva au bord de la ferme et regarda d’aussi loin qu’elle le pouvait à partir de la barrière qui séparait la ferme du monde extérieur. Cochon ouvrit une petite partie la clôture qui était coupée et incita agneau à le suivre.

“Nous sommes à l’extérieur de la ferme !” dit Agneau.



“C’est exact. J’avais besoin du goudron pour jouer”, expliqua Cochon en baissant la tête et en pointant vers le sol.

Agneau baissa les yeux et vit une surface sombre, lisse et horizontale.



Cochon jeta son skateboard, sauta dessus, et en un clin d’œil il était déjà à la moitié de la rue. Il se tourna vers Agneau qui se tenait là, stupéfaite.

“Tu veux essayer ?” cria Cochon à distance.

Agneau pris un moment pour réfléchir. “Oui, s’il te plaît. J’aimerai bien.”



Cochon était de retour auprès d’elle en un instant et mit le skateboard sous ses deux pattes gauches tandis que les droites étaient fermement positionnées sur le sol. Il lui offrit son trotteur pour qu’elle puisse garder son équilibre, mais elle refusa. Après tout, Cochon donnait l’impression que c’était très facile.

“Prête ?” dit-elle.



Cochon était inquiète et répondit : “je suis prête, mais soit prudente. Il faut du temps pour s’y habituer.”

Cochon allait dire autre chose lorsqu’Agneau parti. Elle sortit du goudron et tomba sur sol en faisant un bruit sourd.

“Est-ce que tu vas bien ?” demanda Cochon.

“Oui, Merci. Je vais bien”, dit-elle en se remettant sur les pieds. “Un peu gênée plutôt. Peut-être que tu pourrais me stabiliser avec ton trotteur après tout !”



Après un peu d’exercice et de l’aide de Cochon, Agneau trouva rapidement la technique. Elle fit, prudemment, mais joyeusement, du skateboard d’un bout de la piste à l’autre.

“C’est un sentiment merveilleux... c’est la liberté”, dit Agneau. “Les autres animaux adoreraient ça. Et je suis certaine que tout le monde fera en sorte que les humains ne sachent pas.”



“Nous allons réunir tout le monde ce soir et nous pourrons leur montrer mon skateboard. Nous pourrons y jouer un par un”, dit Cochon.



Cette nuit-là, les animaux se glissèrent dehors et se réunirent sur le goudron. Cochon a expliqué comment il avait trouvé son skateboard. Vache regardait prétentieusement Anita. Tout le monde s’était bien amusé, se regardant les uns les autres et jouant ensemble.



Pendant ce temps, juste au-delà de la clôture près de l’une des dépendances, le fermier et son épouse regardaient secrètement ce qui se passait.

“Je savais que quelque chose se passait avec Cochon”, dit le fermier.

“Qui l’aurait cru ?” déclara son épouse.



Cochon avait des papillons dans le ventre parce ‘elle était anxieuse et impatiente de savoir ce que le fermier allait dire.

Anita tenta de calmer ses vaches. “Je suis sûr que ce n’est pas pour la nuit dernière”, dit-elle. “Essayons de ne pas nous inquiéter pour rien.”



Agneau regarda Cochon, inquiète pour elle et les ennuis qu’elle aura.

Le fermier se tenait sur une plateforme en bois et s’apprêtait à prendre la parole.

Les animaux se turent avec impatience et crainte. Ils n’avaient jamais demandé une réunion comme ça avant.



“Mes animaux”, dit-il. “Ma femme et moi vous ont vu jouer à l’extérieur de la clôture hier soir sur le skateboard de mes petits-enfants.”

Les animaux se regardèrent en état de choc.

Cochon allait s’étouffer à force de déglutir.

Le fermier continua, “Nous étions tous les deux surpris de ce que nous avons vu, donc nous avons pensé que vous pourriez aimer ces...”



Les animaux se figèrent.

Il sortit des skateboards de toutes les formes et toutes les tailles pour chaque animal. “Allons jouer !” dit-il.

Les animaux ne pouvaient pas y croire. Ils coururent à la clôture, soulagés et excités en même temps. Cochon et Agneau se prirent dans les bras et tout le monde joua avec le fermier et son épouse tout au long de la journée.


À propos de l’auteur


Jackie Small est un auteur de livres pour enfants. Elle aime les animaux et possède deux Jack Russell Terriers, qui sont son inspiration pour la série de comptes pour enfants « Les aventures des Jack Russell ». Elle vit en Ecosse, et aime promener ses chiens et les regarder jouer. Elle aime aussi les jeux de réflexion, les films et écouter de la musique.


Découvrez d’autres titres d’ebooks par Jackie Small sur smashwords.com

Adresse du site web: www.jackieauthor.com



Les aventures des Jack Russell (Livre 1)

Les aventures des Jack Russell (Livre 2)

Les aventures des Jack Russell (Livre 3)

Les aventures des Jack Russell (Livre 4)

Les aventures des Jack Russell (Livre 5)

La fée spéciale

La flaque magique

L'oiseau qui voulait faire son nid dans les nuages

Le premier jour d’école de l’éléphant

Le crapaud timide

La tortue lente

Le magnifique arc-en-ciel

Le syndrome bête du Père Noël

Le feu du Dragon



Download this book for your ebook reader.
(Pages 1-13 show above.)